Nous aimons

Une main paralysée ?

« Un stratège doit penser en termes de paralysie, et non de meurtre. Et même au niveau moins élevé de l’art de la guerre, un homme tué n’est qu’un homme en moins, tandis qu’un homme démoralisé véhicule les germes de la peur et est capable de répandre une épidémie de panique. Au niveau le plus élevé […]

Plus

Majoritaire aujourd’hui, minoritaire demain, me suis-je retrouvé prisonnier du jeu communautaire ?

« Dans les premières phases du conflit (guerre civile libanaise), Amal s’allie avec le Mouvement national, qui fédère les partis de la gauche musulmane sous la direction de Kamal Joumblatt. Mais Moussa al-Sadr en vient vite à contester les orientation du chef druze auquel il reproche d’utiliser les chiites comme chair à canon ou, selon ses […]

Plus

Accusés, levez-vous !

Morceaux choisis de la préface de Jean-Paul Sartre du livre « Les damnés de la terre » de Frantz Fanon. « Bref, le tiers monde se découvre et se parle par cette voix. On sait qu’il n’est pas homogène et qu’on y trouve encore des peuples asservis, d’autres qui ont acquis une fausse indépendance, d’autres qui se battent […]

Plus

La Syrie, un pays facile à gouverner ?

Choukri Al Kouatli, président de la Syrie entre 1946/1949 et entre 1955/1958 mettait en garde le président égyptien Nasser : « La Syrie est un pays difficile à gouverner. La moitié des Syriens se considèrent comme des dirigeants d’envergure nationale, 25 % estiment être des prophètes et 10 % imaginent qu’ils sont des dieux ». Dans, Eugene Ronan, Histoire des […]

Plus