Majoritaire aujourd’hui, minoritaire demain, me suis-je retrouvé prisonnier du jeu communautaire ?

© Whooli Chen
© Whooli Chen

« Dans les premières phases du conflit (guerre civile libanaise), Amal s’allie avec le Mouvement national, qui fédère les partis de la gauche musulmane sous la direction de Kamal Joumblatt. Mais Moussa al-Sadr en vient vite à contester les orientation du chef druze auquel il reproche d’utiliser les chiites comme chair à canon ou, selon ses mots, d’être prêt à « combattre les chrétiens jusqu’au dernier chiite ». »

Dans, Eugene Ronan, Histoire des Arabes de 1500 à nos jours, New-York, Perrin, 2013, 722 p.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s